Samourai Shampoo

En général, j’ai plutôt tendance à parler de choses que j’ai vraiment aimé sur le blog. D'abord, parce que c'est plus sympa de parler de ce qu'on apprécie, et parce qu'il est souvent plus facile de critiquer que de mettre en avant ce qui se fait de bien. Et soyons honnêtes, c'est quand même plus glamour de dire que le truc auquel tu as assisté (concert, fashion show, mariage, bar-mitzvah ou dégustation de rillettes) était A-M-A-Z-I-N-G, plutôt que de dire que tu t’es fait chier comme un rat mort...

 

Bored

 

J’ai donc beaucoup hésité avant d’écrire ce post. Notamment, sur la façon dont j'allais présenter mon point de vue sur cette Natural Hair Academy. Comme le montre le titre, je n'ai pas été superbement emballée par cette édition. Comprenez-moi bien, cette #nhaparis 2015 n’était pas mauvaise. Beaucoup de sourires, beaucoup de femmes intéressées et attentives, une grosse organisation, et surtout beaucoup d’afros, de bouclettes et d’attachés de foulards en tous genres. Le problème, c’est que malgré ça, je me suis sacrément emmerdée. Retour donc sur une journée mi-figue, mi-raisin.

 

 

Paris, 21 mars 2015, 9h. J’arrive devant le 67 rue Faubourg Saint-Martin pour assister à la Natural Hair Academy pour la troisième fois de suite (récaps 2013 et 2014 à lire sur le blog). Ma première conférence a lieu à 9h30 et la queue devant la porte est déjà dantesque. Je vais en bout de file et je me retrouve près du numéro 77 de la même rue à attendre que la porte de l’Espace Tapis Rouge s’ouvre enfin. Faut savoir que c’était écrit sur nos billets qu’il était recommandé d’arriver 45 minutes en avance.

Il fait froid et j’ai un peu faim. Ça commence mal.

9h30, c'est la queue pour avoir accès à la #nhaparis ...

Une photo publiée par Samourai Shampoo (@samouraishampoo) le


J’entre finalement dans les locaux à 9h45 (ouais, 45 minutes d’attente dans le froid, mes pieds sont gelés, vive les ballerines. Ugh). Heureusement, il fait chaud à l’intérieur. Je me précipite dans la salle où a lieu l’atelier "Beauté et Estime de Soi" animé par Fatou N’Diaye aka BlackBeautyBag. Le tout commence bien évidemment avec une heure de retard... retard qui va se reporter sur toute la journée. Je transpire (d'empathie) pour les organisateurs.

 

L’atelier se présente sous forme de table ronde avec Rokhaya Diallo, la journaliste Anasthasie Tudieshe et la naturopathe Evelyne Jean-Gilles comme intervenantes. J'étais assez curieuse de voir comment allait se dérouler cet atelier, car le sujet est vaste et délicat. Résultat des courses: dans l'ensemble, ce workshop m'a laissé de marbre.

Après l'inévitable partie que j'appelle affectueusement "les alcooliques anonymes du cheveu naturel" ("Bonjour, je m'appelle X et j'ai arrêté de me défriser les cheveux depuis X années". La foule en coeur: "bonjour X"...), j'ai eu l'impression d'assister à un enfonçage collectif de portes ouvertes (il faut s'aimer soi-même, vous êtes toutes magnifiques, ce qu'on pense de soi-même se projette vers l'extérieur, etc.). C'est pas que ce genre de discours soit inutile - nombre de femmes en ont clairement encore besoin - mais je m'attendais à un traitement plus en profondeur de ces thématiques.

Mentions spéciales pour l'intervention de Rokhaya Diallo sur la perception du cheveu crépu dans le monde professionnel et les médias, et celle d'Anasthasie Tudieshe sur la transmission aux enfants et générations futures. Des aspects qui m'ont parlé et qui méritaient d'être plus explorés à mon avis.

 

NHA2015_Beaute&EstimedeSoi

Anasthasie Tudieshe, Evelyne Jean-Gilles, Fatou N'Diaye et Rokhaya Diallo.

 

 

Vers midi, je m'assieds pour assister au workshop de Clarisse Libène: "Cheveux cassants, fourches et noeuds". Un atelier pleins de conseils utiles distillés avec beaucoup d'humour. Je ne suis pourtant pas restée jusqu'à la fin; beaucoup d'infos ayant été reprises de l'atelier de l'année dernière.

 

NHA2015_CLibene

LA phrase de cette #NHA2015: "Pour qu'un cheveu soit en bonne santé, il faut qu'il soit AL DENTE" - Clarisse Libène.

 

 

Je descends donc flâner dans le pop-up store. Au menu: les mêmes que l'année dernière (Les Secrets de Loly, Activilong, PhytoSpecific, Design Essentials, Natural Girls Rock) et quelques nouveautés (Diouda, Motions, Carol's Daughter, Hair Rules, Alikay Naturals et Niwel entre autres).

 

NHA2015_PhytoSpecific

 

NHA2015_Motions

 

NHA2015_Activilong

 

Je "cruise" les stands, prête à dégainer mon portefeuille, mais rien de me parle vraiment, jusqu'à ce que je tombe sur cette superbe pochette d'Ekeeya Creations. Peut-être que ma période "hair product junky" est définitivement terminée... :)

N.B: Vous pourrez retrouver l'équipe d'Ekeeya Creations à Genève, lors du Geneva African Market le 16 mai prochain! Plus d'infos à venir.

 

Ekeeya pochette
 

14h, arrivée dans la grande salle pour la conférence "Boost Your Curls" animée par Kelly Massol, fondatrice des Secrets de Loly, et Laila-Jean (@NeffyFroFro) de Fusion of Cultures. Certainement la conférence la plus intéressante que j'ai vu d'un point de vue pratique. Calibrée pour les transitionneuses, ce workshop avait ceci d'intéressant qu'il donnait une liste complète des différents styles de coiffures à disposition. Wash n' go, finger coils, bantu knots, braidouts et twistouts, perm rods et flexi rods, tout y est passé. Des informations utiles pour les transitionneuses, mais aussi pour les autres.

N.B: Si vous ne connaissez pas la chaîne YouTube de Laila-Jean, courrez-y faire un tour. Ses tutos coiffures sont vraiment top!

 

NHA2015_BoostYourCurls1

Kelly Massol et Laila-Jean

 

NHA2015_BoostYourCurls2

Laila-Jean et sa traductrice Manuela (@lamanouchka)

 

 

Vers 15h20, changement de décor, on installe le matos nécessaire pour la conférence Carol's Daughter. Intitulée "Healthy Hairstyle Lifestyle", et animée par Lisa Price (fondatrice de la marque, d'ailleurs rachetée par l'Oréal fin 2014) et Edwin Batista, on a eu droit à un vrai mini-show à l'américaine qui n'était en fait... qu'une présentation des produits de la marque. Flanqués de 3 YouTubeuses - et pas des moindres - qui n'étaient visiblement là que pour rester assises et jouer les potiches ambassadrices, Edwin et Lisa nous ont présentés en long et en large toutes leurs gammes capillaires. Bref, pas de quoi se relever la nuit.

 

NHA2015_CarolsDaughter1

Lisa Price

 

NHA2015_CarolsDaughter2

Edwin Batista et Manuela (@lamanouchka)

 

NHA2015_CarolsDaughter3

Les YouTubeuses Chime Edwards, Whitney (Naptural85) et Tiarra Monet

 

 

16h45: Dernière conférence du jour avec le hairstylist Anthony Dickey, co-fondateur de la marque Hair Rules. Le bonhomme est sympathique, mais je vous avoue que je n'ai pas très bien compris où il voulait en venir avec sa présentation.

 

NHA2015_HairRules

 

Entre exposé sur le cheveu crépu durant le mouvement des droits civiques aux Etats-Unis et tutos vidéos sur les wash n' go, il m'a un petit peu perdue. Mais pour celles qui voudraient savoir de quoi il a parlé et pourquoi il est connu, je vous invite à regarder la vidéo ci-dessous.

 

Pas forcément convaincue (surtout vu la quantité de produit à mettre), mais j'essaierai peut-être un jour le wash n' go "à la Dickey"!

 

 

Bilan de la journée?

Tout d'abord, voici les workshops auxquels je n'ai pas assisté (par choix et/ou par manque de temps):

C'est d'ailleurs un des gros points faibles de la Natural Hair Academy depuis 2 ans... l'impossibilité de de tout voir et de tout faire. À quand une NHA sur 2 jours?

 

Parmi les points forts, on peut noter: le lieu toujours aussi classe, l'organisation monstrueuse et l'offre diversifiée en terme de workshops qui montre à quel point les organisateurs refusent de se reposer sur leurs lauriers, ainsi que les traductions de la belle - et maintenant locksée! - Manuela (aka LaManouchka) toujours aussi "on point".

Malgré tout ça, et comme je le disais en début de post, je suis ressortie déçue de l'Espace Tapis Rouge et je ne pense pas revenir l'année prochaine (sauf si Clarisse Libène m'invite bien sûr! :D).

J'avais émis des doutes sur le programme de cette NHA précédemment, et je n'ai effectivement pas eu l'impression que cette édition s'adressait à moi. Je n'y ai pas appris grand-chose et je n'ai malheureusement rien découvert de nouveau non plus (produits, marques ou techniques). Le fait de venir de Suisse y est certainement aussi pour quelque chose, vu les frais que cela engendre.

Bref, tout ça pour dire qu'au-delà d'une critique de l'événement lui-même, il s'avère que je n'y ai tout simplement pas trouvé mon compte.

 

En résumé, je pense qu'à l'heure actuelle, la NHA est parfaite pour les personnes qui:

  • veulent revenir au naturel (et ne savent pas comment faire),
  • recherchent des information générales,
  • ne sont pas satisfaites de ce qu'elles trouvent sur la toile et souhaitent recevoir l'info directement de professionnels,
  • n'ont pas encore trouvé les produits capillaires qui leur conviennent (product junkies anyone?),
  • kiffent le fait de rencontrer des blogueuses/vlogueuses,
  • vivent sur place(!),
  • ont un intérêt professionnel à y aller

 

Voilà, c'est tout pour moi! Je vous laisse avec les autres photos que j'ai prises de l'événement et je vous invite à me laisser vos commentaires.
À bientôt!

 

NHA2015_NaturalHollywood

 

NHA2015_Salle

 

NHA2015_ORS

 

NHA2015_Store

 

NHA2015_NGR

 

NHA2015_TapisRouge2

 

NHA2015_TapisRouge1

Credits photos: ©SamouraiShampoo

Retrouvez d'autres photos sur Instagram: @samouraishampoo, #nhaparis.

 

 

Facebooktwittergoogle_pluspinteresttumblrmail

2 COMMENTS ON THIS POST To ““2 c’est assez, 3 c’est trop”: Débrief’ de la Natural Hair Academy 2015.”

  • Mymy

    April 8, 2015 at 17:05

    En lisant ton post je me rends compte plus précisément de mon ressenti, je ne débute pas mon retour au naturel mais je reprends un peu les choses à la base, j’avoue être restée sur ma faim car certaines choses auraient pu être approfondies. Et je suis totalement d’accord sur le coté présentation de produits j’ai vécu la même chose avec la “conférence design essentials”. Je trouve que tu expliques bien ton point de vue sur cette journée, je vais rajouter le lien de ton article à la suite du mien!

    Reply

    SaSha Reply:

    Hello Mymy et merci pour ton retour sur le post! Je m’en vais de ce pas lire ton article!

    Reply

Leave a Reply